10 raisons de choisir Déviance pour votre cours de littérature

En août 2019, on apprenait que Déviance était à l’étude dans un cours de littérature de genre au Cégep de Sainte-Foy. 112 élèves l’ont lu et analysé. Des débats ont même été organisé dans le cadre de ce cours. On a eu par la suite un retour très positif de la part de l’enseignant. Je crois que les étudiants ont bien aimé! Mais qu’est-ce que ce livre pourrait apporter à vos étudiants? Voici 10 raisons de choisir Déviance pour votre cours de littérature:

  1. Déviance regorge de thématiques actuelles qui peuvent susciter de nombreux débats. Voici quelques thèmes : technologie et humanité, famille, environnement et inaction humaine, marginalité, toxicomanie et problèmes sociaux.
  2. Il y a de l’action! Avec sa couverture explosive et ses nombreuses péripéties, peut-être que Déviance saura accrocher les lecteurs les plus réfractaires aux cours de littérature.
  3. Il s’agit d’un roman accessible et peu volumineux. Il contient moins de 70 000 mots. Les chapitres sont courts. Le récit est écrit au présent et le registre de vocabulaire est simple à comprendre.
  4. On retrouve dans cet ouvrage différents points de vue narratif. Il pourrait donc vous procurer de nombreux exemples à cet effet.
  5. Ce bouquin a été rédigé par les auteures alors qu’elles étaient au Cégep. Le livre n’a été publié que récemment et il a été mille fois retravaillé depuis, mais cela peut envoyer un beau message aux étudiants : il n’y a pas d’âge pour écrire et rêver!
  6. Ce thriller est apprécié du public. Les nombreuses chroniques répertoriées ici sauront peut-être vous convaincre! Vous pouvez également consulter la fiche Goodreads pour en savoir davantage!
  7. Déviance est une dystopie, un genre peu exploité en littérature québécoise. En parler dans vos cours permettrait de faire rayonner non seulement un livre d’ici, mais aussi cette branche de la science-fiction somme toute méconnue.
  8. Déviance a été rédigé par deux autrices et la protagoniste est une jeune femme de vingt ans. Si vous voulez faire de la place aux femmes dans votre cursus, vous y voilà !
  9. Ça ferait différent ! Patrick Senécal, c’est génial, mais faire connaître des auteures que les étudiants seraient peut-être moins à même de découvrir par eux-mêmes serait un avantage certain pour élargir leurs horizons :).
  10. Les auteures sont disponibles pour venir discuter dans un de vos cours et échanger sur le livre ou simplement sur l’écriture en général. En duo (avec les deux auteures) ou en solo, selon leurs disponibilités et les vôtres. Ne vous gênez pas !

Voilà! Il n’est pas trop tard pour le trimestre de l’hiver 2021. Si vous décidez de choisir ce super bouquin pour votre cours de littérature, je vous remercie infiniment. M’envoyer un petit message pour me le faire savoir me remplirait d’une joie inqualifiable! Merci de l’intérêt que vous portez à Déviance!

Publié par Withney St-Onge B.

Je suis une mordue de la littérature québécoise. J'adore lire, écrire, jaser avec les auteurs, lecteurs et éditeurs de chez nous. J’adore dévorer les nouvelles, ressentir les poèmes, être engouffrée par les romans et vivre les contes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :